[…] Dans les derniers mois, une centaine de projets ont été déposés sur le bureau des ingénieurs d’Hydro-Québec. C’est beaucoup dans un contexte où il n’existe que cinq entreprises du genre dans la province.

Le problème, c’est que de nombreux projets demandent une quantité importante d’électricité, jusqu’à 300 mégawatts (MW), affirme le porte-parole d’Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty. À titre de comparaison, il donne en exemple le Centre Bell, à Montréal, qui n’utilise que 5 MW en énergie par an. […]

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1085808/cryptomonnais-bitcoins-hydro-quebec-reponse-maire-matane