L’abandon du charbon par le Royaume-Uni signifie qu’il brûle du bois provenant des États-Unis:

Source en Anglais: https://www.pri.org/stories/2018-06-20/uk-s-move-away-coal-means-they-re-burning-wood-us

https://reporterre.net/Le-granule-de-bois-utilise-en

[…]

Les illusions vertes: brûler des forêts (ou des monocultures d’arbres) pour l’électricité

Même un site web aussi corporatiste que le Business Insider comprend l’absurdité d’une telle pratique : le 23 décembre 2015, il publiait un article intitulé « Le plan pour les énergies ‘renouvelables’ de l’Europe détruit actuellement les forêts des États-Unis », où l’on apprend que l’Europe, en 2014, a importé 4 millions de tonnes de « granulés de bois » issus de coupes forestières aux USA, afin de les brûler en tant que « biocombustible », dans des centrales à biomasse, pour produire de l’électricité (« renouvelable »).

Quelques passages de l’article en question :

« En raison d’une lacune dans la comptabilité du carbone, l’Union Européenne qualifie cette électricité générée par le bois de « neutre en carbone », bien que des études indiquent qu’elle s’avère nuisible pour l’environnement, sur le court terme. […]

Une étude par données satellites, publiée dans la revue Science en 2013, montre qu’entre 2000 et 2012 la déforestation dans le Sud-Est des États-Unis a été 4 fois plus importante que la déforestation des forêts tropicales d’Amérique du Sud, et qu’environ 1/3 des forêts du Sud-Est ont été soit abattues soit mises en reboisement durant cette période.

« Le Sud-Est des US est une zone d’exploitation d’arbres », explique Matthew Hansen, un professeur de géographie à l’université du Maryland, à Climate Central. « Cela au niveau mondial. Il s’agit d’un usage super-intensif. »

Cette biomasse représente aujourd’hui la première source d’énergie « renouvelable » de l’Union Européenne. Cela peut être catastrophique, puisque l’enquête de Climate Central révèle que les centrales à biomasse réchauffent l’atmosphère plus vite que les centrales à charbon.

Le Royaume-Uni, qui a reçu presque les ¾ des exportations de granulés de bois États-unien en 2014, compte tirer 15% de son énergie à partir d’énergies « renouvelables » d’ici 2020. Et le pays utilise de plus en plus de biomasse pour atteindre cet objectif. […]

https://www.partage-le.com/2016/11/les-illusions-vertes-bruler-des-forets-replanter-des-monocultures-darbres-pour-produire-notre-electricite/

Et les forêts du Canada?

On entend le bruit des crickets… 😉

Le plan de l’UE visant à brûler du bois au lieu du charbon menace les forêts:

France

[…]

La biomascarade continue

Brûler de la biomasse, et surtout des arbres entiers, à l’échelle industrielle afin de produire de l’électricité, comme à Gardanne, est très controversé en France, mais depuis quelques mois EDF et certains élus locaux évoquent la conversion de deux autres centrales à charbon, à Cordemais, près de Nantes, et au Havre. […]

[…]Ailleurs en Europe, la plus grande centrale à charbon du Royaume-Uni à Drax (3870 MW) a commencé en 2010 à combiner la combustion de charbon et de biomasse. En 2012 elle a annoncé la conversion de la moitié de la centrale qui brûle aujourd’hui 7,5 millions de tonnes de pellets importés des Etats-Unis et du Canada. Ce volume de pellets est produit à partir de 13,2 millions de tonnes de bois vert, ce qui représente 120 % de la production totale annuelle de bois au Royaume-Uni. Des centrales à biomasse de plus de 50 MW existent dans de nombreux pays comme la Belgique, la Bulgarie, la République Tchèque, la Danemark, l’Allemagne, l’Irlande, les Pays-Bas, la Pologne., la Suède.. […] :

https://blogs.mediapart.fr/nicholas-bell/blog/150918/la-biomascarade-continue

[…]Drax, la plus grande centrale biomasse au monde du Royaume-Uni, émet plus de 8 millions de tonnes de dioxyde de carbone qui réchauffe la planète et que le gouvernement britannique considère comme nul et que les États-Unis ignorent complètement. […]

http://www.energynews.us/2019/12/02/southeast/wood-pellets-cause-more-climate-pollution-than-coal-when-theyre-burned-so-why-does-europe-call-them-carbon-neutral

[…]Le nombre de centrales électriques à biomasse végétale au Royaume-Uni est passé de 135 en 2014 à 429 en 2018. Contrairement à d’autres formes d’énergie verte, la biomasse produit des gaz à effet de serre. L’augmentation de la biomasse dans l’ensemble du pays signifie que ses émissions totales de gaz à effet de serre ont presque atteint la quantité produite par le charbon.[…]

[…] Le Royaume-Uni importe maintenant par an plus de 20 fois la quantité importée il y a dix ans. La plupart proviennent des États-Unis et du Canada, d’après les données de l’Office for National Statistics. […]

https://www.newspostleader.co.uk/news/read-this/burning-trees-energy-answer-climate-crisis-1330274

« En 2022, le gouvernement s’est engagé à arrêter l’utilisation de charbon en France. Mais que faire des dernières centrales à charbon en fonctionnement : faut-il les fermer ou les reconvertir en centrales à biomasse ?

Pour se faire une idée de ce qui est en jeu, il suffit de regarder ce qu’il s’est passé de l’autre côté de la Manche : dans le sud de l’Angleterre, la conversion de la centrale à charbon de Drax en centrale à biomasse est révélatrice des problèmes que pose ce type de projet. Son approvisionnement nécessite chaque année 13 millions de tonnes de bois soit, à elle seule, 120 % de la production totale de bois du Royaume-Uni » :

Il y a 2459 centrales au charbon en fonction dans le monde, 359 sont en pré-construction et 256 sont en construction. Si elles augmentent nous ne pourrons plus respirer. Combien de ces centrales, si elles se convertissent à la biomasse, pourraient brûler 13 millions de tonnes de bois par année?

Aujourd’hui, plus de deux milliards de personnes dépendent du bois de chauffage ou du charbon de bois pour la cuisson et le chauffage. Dans certaines régions d’Afrique, le bois de chauffage représente encore jusqu’à 90% de la consommation d’énergie. Le bois de chauffage est également relativement important dans la région Asie-Pacifique ainsi qu’en Amérique latine, où la production de bois de chauffage représente respectivement 64% et 54% de la production annuelle de bois rond (bois ou bois récolté). En 2014, la production mondiale totale de combustibles ligneux était de 1 864 millions de m³, dont 53 millions de tonnes de charbon de bois.

Combien de tonnes de bois y a-t-il sur un acre de terre?

Les données détaillées par type de récolte, principalement dans les pinèdes, démontrent que (mais cela dépend des forêts et des arbres) :

Les coupes à blanc génèrent environ 80-105 tonnes de bois par acre.

Moyenne des tonnes coupées à blanc par acre: 87 tonnes

Les récoltes de coupes sélectives pour éclaircir la forêt génèrent entre 25 et 40 tonnes de bois par acre.

Moyenne des tonnes coupées pour éclaircir une forêt par acre: 32 tonnes

Les forêts tropicales, exemple, couvraient autrefois 14% de la surface terrestre; maintenant, ils ne couvrent que 6% et les experts estiment que les dernières forêts tropicales pourraient être consommées en moins de 40 ans.

Un et demi acre de forêt tropicale est perdu chaque seconde, ce qui a des conséquences tragiques pour les pays en développement et les pays industrialisés. Et que dire de toutes les forêts de la planète?

En combien de temps le secteur énergétique va-t-il toutes les dévorées?

Nous vous laissons faire le calcul…

Sources:

https://reporterre.net/Troquer-le-charbon-pour-la-biomasse-la-mauvaise-idee-du-gouvernement

https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_électrique_de_Drax

https://en.wikipedia.org/wiki/Drax_Power_Station

https://www.forest2market.com/blog/how-many-tons-of-wood-are-on-an-acre-of-land

https://globalforestatlas.yale.edu/forest-use-logging/forests-bioenergy

http://www.rain-tree.com/facts.htm

http://www.courthousenews.com/eu-plan-to-burn-wood-instead-of-coal-threatens-forests

http://www.dogwoodalliance.org/wp-content/uploads/2017/05/NRDC_2014-2017Booklet_DigitalVersion-resize.pdf

http://www.fern.org/news-resources/up-in-flames-how-biomass-burning-wrecks-europes-forests-378

http://www.euractiv.com/section/energy/opinion/europes-climate-strategy-of-burning-wood-for-energy-isnt-working

[…]Selon le site Web de Pinnacle, la société est le troisième producteur mondial de granulés de bois. Les pellets sont utilisés comme combustible pour brûler dans les poêles ou pour produire de l’électricité dans les centrales électriques. La société possède huit installations de production dans l’Ouest canadien et une en Alabama. L’usine d’Entwistle a commencé ses activités l’année dernière et a créé 70 emplois dans la région, a déclaré le maire de Parkland County, Rob Shaigec. Des explosions dans les usines Pinnacle ont déjà eu lieu. En octobre 2014, une explosion à l’usine de la société près de Burns Lake, en Colombie-Britannique, a envoyé trois personnes à l’hôpital. L’incendie s’est déclaré dans l’une des unités de séchage de l’usine, qui est utilisée pour sécher le bois, y compris les copeaux et la sciure de bois, avant de les transformer en granulés. Travail Sécuritaire B.C. a enquêté et conclu que l’explosion est survenue quand l’accumulation de gaz inflammables dans un séchoir fut exposée à des températures élevées et de l’oxygène.[…]

https://www.cbc.ca/news/canada/edmonton/entwistle-pinnacle-energy-plant-explosion-1.5016176

[…]Le bois de feu représente désormais environ un quart de la totalité des activités forestières de l’UE, et la consommation totale de bois-énergie s’élève à plus de 400 millions de tonnes par an.[…]

[…]Les bois durs sont une matière première préférée pour les granulés, car le traitement, le broyage, la cuisson, l’extrusion et le refroidissement des granulés de bois de pin émettent de grandes quantités de composés organiques volatils (COV), une classe de polluants réglementés par le gouvernement fédéral. Enviva ne souhaitant pas payer pour l’installation de la technologie de contrôle de la pollution par les COV dans certaines de ses usines, les responsables de l’État de Virginie, qui délivrent des autorisations, ont donc demandé à l’entreprise d’utiliser une quantité minimale de matière première de bois dur afin de réduire les émissions de COV. . Les émissions de suie sont également devenues un problème chronique dans les usines de production de granulés de bois dans le sud des États-Unis.

La coupe à blanc n’est jamais belle, mais il y a quelque chose de particulièrement écoeurant à voir une forêt anéantie pour une soi-disant énergie verte. Les excès de l’industrie des granulés de bois, y compris ses affirmations trompeuses selon lesquelles elle n’utilise que des « résidus forestiers », sont généralement compris comme les cimes des arbres qui ont été autrement récoltés pour le bois d’oeuvre – sont exposés dans un documentaire d’une demi-heure, Burned: Are Trees the New Coal?, Réalisé par Lisa Merton et Alan Dater de Marlboro Productions.[…] https://www.linktv.org/shows/burned-are-trees-the-new-coal :

http://www.nybooks.com/daily/2019/10/14/the-great-biomass-boondoggle

Voir les cartes des forêts et le déboisement avec Global Forest Watch:

https://www.globalforestwatch.org

Sources juillet 2019 nombre de centrales au charbon:

Global Coal Plant Tracker

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1kXtAw6QvhE14_KRn5lnGoVPsHN3fDZHVMlvz_s_ch1w/edit#gid=191821593

Un groupe de scientifiques a envoyé une lettre ouverte aux décideurs de l’UE, avertissant qu’une augmentation planifiée des niveaux d’exploitation des forêts pour l’utilisation de la bioénergie risquerait d’avoir un impact négatif sur le climat:

http://www.euractiv.com/section/energy/opinion/need-for-a-scientific-basis-of-eu-climate-policy-on-forests/

La lettre:

https://drive.google.com/file/d/0B9HP_Rf4_eHtQUpyLVIzZE8zQWc/view

L’EPA des États-Unis a déclaré que le bois en combustion est neutre en carbone. C’est en réalité beaucoup plus compliqué…


Voici cinq choses à savoir sur le changement controversé

extrait traduit

[…]Les forêts ont besoin d’une gestion appropriée pour rester neutres en carbone.

Même si un arbre est planté pour chaque arbre converti en granulés, les arbres replantés dans des plantations ne stockent pas le même carbone que les forêts naturelles.

Une étude récente suggère qu’il faudrait entre 40 et 100 ans à une forêt aménagée pour capter la même quantité de carbone qu’une forêt naturelle. Et comme la plupart des plantations forestières sont exploitées tous les 20 ans, elles ne pourront jamais atteindre le point de neutralité en carbone.

De plus, il n’existe aucune garantie, loi ou réglementation obligeant les forêts aménagées à atteindre le point de neutralité carbone. En fait, il est même possible que des terres forestières défrichées soient converties à une utilisation agricole, ce qui donnerait aux biocarburants une empreinte carbone considérable.

Les calculs de carbone ne comprennent pas non plus toutes les émissions supplémentaires émises lors de la coupe et de l’expédition des granulés de bois à travers le monde.«À moins de garantir que les forêts retrouvent la parité carbone, la production de granulés de bois comme combustible produira probablement plus de CO2 dans l’atmosphère et moins d’espèces qu’aujourd’hui», écrit William Schlesinger, président émérite de l’Institut d’études sur les écosystèmes de Cary.

Les émissions de carbone ne proviennent pas seulement de la combustion

Comme le rapporte Emma Grey Ellis chez Wired, le carbone forestier n’est pas simplement stocké dans son bois, il en stocke une grande quantité dans le sol. Et vous ne pouvez pas prendre les branches sans toucher le sol, explique Sami Yassa, scientifique principal au Natural Resources Defence Council, à Ellis.

Les sols peuvent contenir jusqu’à deux fois plus de carbone que les arbres ci-dessus, en fonction du type de forêt et de la quantité de feuilles mortes et de débris sur le sol de la forêt. Exposer ce matériau à plus de lumière et à des températures élevées entraîne une décomposition microbienne plus rapide des sols et la libération de carbone stocké.

Une étude de 2017 suggère que les sols forestiers dégagent déjà plus de carbone alors que le monde se réchauffe.«Si une quantité importante de carbone de ce sol est ajoutée à l’atmosphère, en raison de l’activité microbienne dans des sols plus chauds, cela accélérera le processus de réchauffement de la planète», explique l’auteur de l’étude, Jerry Melillo du Laboratoire de biologie marine. «Et une fois que cette rétroaction auto-renforçante commence, il n’y a pas de moyen facile de la désactiver. Il n’y a pas d’interrupteur.[…]

Article complet source:

http://www.smithsonianmag.com/smart-news/epa-declares-burning-wood-carbon-neutral-180968880/

http://www.wri.org/blog/2017/12/insider-why-burning-trees-energy-harms-climate

Burning wood in power stations is not carbon neutral:

Cliquer pour accéder à burning_wood_key_issues.pdf

Qu’est-ce que la Bourse du Carbone?

Une bourse du carbone est un type de marché de droits à polluer pour les gaz à effet de serre (CO2, méthane, protoxyde d’azote…). Un tel marché peut exister à un niveau national, ou international si les droits attribués sont rigoureusement de même nature1. Un tel mécanisme est prévu par le protocole de Kyoto2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Bourse_du_carbone

Où sont les arbres des crédits carbone ?

Par Tristan Péloquin et Martin Tremblay de La Presse

http://www.lapresse.ca/actualites/enquetes/201910/14/01-5245396-ou-sont-les-arbres-des-credits-carbone-.php

Les arbres des crédits carbone : une arnaque?

Par 98,5 FM au Canada 15 octobre 2019 12:34 | Modifié le 15 octobre 2019 12:38

Avez-vous déjà acheté des crédits carbone en échange de plantation d’arbres pour compenser votre voyage dans le Sud en avion?

De nombreuses personnes ayant signé le Pacte de la transition se déculpabilisent en achetant des crédits carbone lorsqu’ils prennent l’avion. Cet achat assure que des arbres seront plantés.

Même le premier ministre Justin Trudeau a promis qu’il allait planter deux milliards d’arbres d’ici 10 ans pour compenser les émissions massives de gaz à effet de serre du Canada.

Mais est-ce que ces arbres sont réellement plantés? C’est ce qu’a voulu comprendre le journaliste de La Presse, Tristan Péloquin.

Son enquête l’a laissé pantois.   

«La toute première visite qu’on a faite, ç’a été dans une carrière à Saint-Bruno-de-Montarville où il devait y avoir 13 500 arbres plantés depuis 2011. Quand on est arrivé, il n’y avait aucun arbre. Ils avaient été rasés complètement par un bulldozer»

Tristan Péloquin, journaliste à La Presse

«Dans la documentation qu’on a consultée au sujet de ce projet qui a été accrédité, assermenté et qui a donné lieu à des crédits carbone qui ont été vendus, il n’était nulle part question du fait que cette carrière avait été abandonnée»

Tristan Péloquin, journaliste à La Presse

Écoutez l’intégrale de cette entrevue pour connaître les autres révélations de son enquête:

https://www.985fm.ca/nouvelles/politique/256917/les-arbres-des-credits-carbone-une-arnaque

Fraude à la « taxe carbone » :

La fraude à la TVA sur les quotas de carbone, parfois improprement appelée « fraude à la taxe carbone », a pour cadre la bourse du carbone qui permet l’échange de droits (ou quotas) d’émission de CO2, le principal gaz à effet de serre d’origine anthropique. Elle aurait duré de novembre 2008 à juin 2009. https://fr.wikipedia.org/wiki/Fraude_à_la_TVA_sur_les_quotas_de_carbone

https://fr.timesofisrael.com/fraude-a-la-taxe-carbone-peines-alourdies-pour-cyril-astruc-et-richard-touil/

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/fraude-a-la-taxe-carbone-trois-frangins-et-un-magot_2033277.html

https://www.france24.com/en/20180129-france-trial-carbon-credits-fraud-paris-crime-emissions-scam-melgrani-marseille

https://www.lemonde.fr/festival/article/2017/08/14/l-incroyable-histoire-de-l-arnaque-au-carbone-le-resume-des-cinq-episodes_5172257_4415198.html

https://www.20minutes.fr/societe/1838115-20160502-fraude-taxe-carbone-tout-comprendre-escroquerie-siecle

Autres cas:

Un père et son fils ont été reconnus coupables d’avoir blanchi des millions de livres d’argent des contribuables britanniques dans des comptes bancaires à l’étranger. Daniel Andrew Barrs, 65 ans, de New Place Gardens à Lingfield et son fils de 29 ans, Daniel Barrs de Suffolk Close, Horley, ont été reconnus coupables de blanchiment de plus de 20 millions de livres sterling: https://www.comsuregroup.com/carbon-credits-and-tax-fraud-20-million-money-laundering-scheme-jail/

Enquête de fraude sur le marché du carbone:

Les fraudeurs volent chaque année 50 milliards d’euros aux citoyens européens.

Une enquête à l’échelle européenne menée par 63 journalistes de 30 pays et coordonnée par CORRECTIV:

  • Il s’agit de la plus grande fraude fiscale en cours en Europe: des gangs criminels volent chaque année 50 milliards d’euros aux États membres de l’UE, selon la Commission européenne.
  • Les pertes sont aggravées par le manque de coopération entre les membres de l’UE. L’Allemagne en particulier fait obstacle aux mesures communes dans la lutte contre la fraude fiscale.
  • Les fraudeurs s’intéressent maintenant au marché des certificats d’énergie verte.
  • Les réseaux islamistes ont utilisé la fraude pour financer le terrorisme.
  • CORRECTIV a suivi les traces d’un fraudeur qui a joué un rôle majeur dans un carrousel de haut niveau sur la fraude à la TVA. Notre enquête révèle comment fonctionne ce type de crime organisé et comment les gouvernements européens luttent pour le combattre.

Lire tout le dossier:

Grand Theft Europe

Les grandes banques ont permis aux fraudeurs de voler des milliards de livres d’argent public grâce à des escroqueries à la TVA, selon des documents obtenus par le Bureau. Une décennie plus tard, les autorités fiscales poursuivent toujours l’argent devant les tribunaux:

https://www.thebureauinvestigates.com/stories/2019-05-07/how-major-banks-turned-a-blind-eye-to-the-theft-of-billions-of-pounds-of-public-money

En 2011 – LONDRES (Reuters) – La Commission européenne a gelé les échanges de carbone au comptant dans son système d’échange de droits d’émission de 72 milliards d’euros (97,1 milliards de dollars) après le vol de permis de carbone:

http://www.reuters.com/article/us-carbon-scandals-idUSTRE70J4M120110120

http://www.theguardian.com/environment/2010/may/01/europe-carbon-trading-alleged-fraud

http://www.europol.europa.eu/newsroom/news/further-investigations-vat-fraud-linked-to-carbon-emissions-trading-system

https://green.blogs.nytimes.com/2009/12/10/europol-74-billion-lost-from-carbon-trading-fraud-in-europe

https://www.risk.net/commodities/energy/1585509/four-charged-carbon-trading-fraud-belgium

https://www.theguardian.com/business/2009/dec/14/eu-carbon-trading-fraud

Un gros dossier de Mediapart:

https://www.mediapart.fr/journal/international/dossier/la-mafia-du-co2-notre-dossier

Comment transformé l’énergie en argent sale, quelques exemples:

http://www.pri.org/stories/2013-04-09/how-italian-mafia-turned-clean-energy-dirty-money

https://vigile.quebec/articles/le-marche-du-carbone-finance-les-mafias-politiques-et-le-terrorisme?chron_page=3

Aux États-Unis le voisin du Canada…

dailybail.com/home/the-mafia-is-moving-into-green-energy.html

[…]

Green Communities Act sponsor Massachusetts House Speaker Sal DiMasi

Is now serving an eight-year prison sentence following conviction for his use of the power of the speaker’s office to steer multi-million dollar contracts. On June 2, 2009,  DiMasi and three others were indicted on charges that included conspiracy, honest services fraud, mail fraud, aiding and abetting, and wire fraud.  Federal prosecutors added a count of extortion against DiMasi on October 13, 2009. 

The last three Speakers of the House of Representatives in Massachusetts, Salvatore DiMasi, Thomas Finneran and Charles Flaherty, are convicted felons.    

As for Jim Gordon’s former Cape Wind partner Brian Caffyn, founder of UPC Group,  Wind Management, LLC, and First Wind, who financed, constructed, owned and operated Italian Vento Power Corporation, IVPC in Italy… http://upcnarenewables.com/who-is-upc/team

By (First Wind) UPC ***Direct Testimony, Italian Vento Power Corporation

( IVPC) is an affiliate and subsidiary of UPC (First Wind).  Italian Vento Power Corporation (IVPC) with Director Oreste Vigorito, along with partner “Lord of the Wind” Vito Nicastri, were the targets of Operation « Gone With the Wind« , a 2009 investigation by anti-Mafia police in Italy into wind energy fraud in order to obtain public subsidies that evolved to the largest-ever asset seizure by anti-Mafia police.. 

 
***UPC First Wind Direct and relevant Testimony, (see page 8, line 3, connecting UPC (First Wind) to Italian Vento Power Corporation, (IVPC):
http://psb.vermont.gov/sites/psb/files/orders/2013/2013-12/Cowan-Ro… 

Hawaii Free Press
March 2011
‘Hawaii Wind developer tied to Largest-ever asset seizure by anti-Mafia police’
http://www.hawaiifreepress.com/ArticlesMain/tabid/56/ID/4008/Hawaii-Wind-Developer-tied-to-Largest-ever-asset-seizure-by-anti-Mafia-police.aspx

[…]

Source: http://www.windtaskforce.org/profiles/blogs/the-cape-wind-autopsy

Des provinces Canadiennes…

Le coût total de la taxe au carbone pour une personne dépendra de la quantité d’énergie utilisée pour les combustibles fossiles. Ceux qui conduisent plus ou chauffent de grandes maisons avec des combustibles fossiles paieront plus que la moyenne, tandis que ceux qui en utiliseront moins, par exemple en utilisant les transports en commun, paieront moins. https://globalnews.ca/news/5125670/how-the-carbon-tax-works

https://edmontonjournal.com/news/politics/cracking-open-the-carbon-tax-a-look-at-what-albertas-most-controversial-tax-has-been-spent-on

The Rizzutos’ Sicilian roots: Tracing the Quebec mob’s ties to Cattolica Eraclea

EARTHSIGHT: https://www.earthsight.org.uk/complicitincorruption