Son modèle en mosaïque fluide de la membrane cellulaire s’est avéré être le fondement de la compréhension moderne de la structure et des fonctions de la membrane cellulaire. C’est une découverte historique de grande importance.

Le modèle a par la suite été amélioré mais n’en reste pas moins que les découvertes faites depuis presque 50 ans en biologie cellulaire furent possibles grâce au modèle de SJ Singer et G. L. Nicolson .

Fluid mosaic model

https://en.wikipedia.org/wiki/Fluid_mosaic_model

Qui est Garth L. Nicolson ?

https://en.wikipedia.org/wiki/Garth_L._Nicolson

Prix et reconnaissances

(en anglais)

  • Annual Award of the Common Cause Medical Research Foundation of Canada, in 2006
  • Innovative Medicine Award of Canada, in 2002
  • Stephen Paget Award from Metastasis Research Society, in 1998
  • Albert Schweitzer Award, in 1998
  • Indo-American Society for Health & Laboratory Professionals Award, in 1996
  • Colonel (Honorary) of the U. S. Army Special Forces, in 1995
  • SEAL (Honorary) of the U.S. Navy Special Forces, in 1995
  • Burroughs Wellcome Medal from the Royal Society of Medicine Foundation, London, in 1991
  • Outstanding Faculty Award from The University of Texas Health Science Center at Houston, in 1991
  • U.S. National Cancer Institute U.S.S.R. Scientist Exchange Award for Collaborative Research on Molecular and Genetic Aspects of Tumor Metastasis, in 1991
  • NCI/NIH Outstanding Investigator Award, in 1987
  • President of the Metastasis Research Society, 1988–1990 (Secretary-Treasurer, 1990–1998, and Vice President, 1986–1988)
  • Member, Board of Directors of the American Association for Cancer Research, 1985–1988
  • Annual Award of the Japan Histochemical Society, in 1976
  • Upjohn Biology Education Award, in 1976
  • Presidential Award of the Electron Microscopy Society of America, in 1971

Devant un sale problème l’Armé avait besoin d’un spécialiste hors paire. Mais souvent quand on prend un des meilleurs, il faut s’attendre à des réponses qui ne nous plairont peut-être pas du tout.

Gulf war disease said to be contagious Health workers allegedly caught it from patients

LOS ANGELES TIMESTHE BALTIMORE SUN 

https://www.baltimoresun.com/news/bs-xpm-1997-03-09-1997068043-story.html

http://www.immed.org/illness/autoimmune_illness_research.html

Vidéos sur Waybackmachine Internet Archive:

http://web.archive.org/web/20210605162023if_/https://www.youtube.com/watch?v=1QJo3XuYp-M http://web.archive.org/web/20210605162039if_/https://www.youtube.com/watch?v=sT25HhAVhhU

Source du diagram: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cell_membrane_detailed_diagram_en.svg

Robert Malone un autre grand chercheur qui a eu la vie dure!

La véritable histoire de l’invention de la vaccination par ARNm

Le Dr Malone est l’inventeur des vaccins à ARNm (et des vaccins à ADN). Il a également découvert les technologies de transfection à médiation lipidique et à ARN nu.

Source: https://www.rwmalonemd.com/mrna-vaccine-inventor

Pour l’historique complet de la découverte de la vaccination par l’ARNm, tel qu’écrit par le partenaire et l’épouse du Dr Malone, veuillez télécharger le PDF ci-dessous :

https://www.rwmalonemd.com/s/Jills-letter-about-RNA-vaccination-generic-v5-June2021.pdf

Système immunitaire

Le système immunitaire[1] d’un organisme est un système biologique complexe constitué d’un ensemble coordonné d’éléments de reconnaissance et de défense qui discrimine le soi du non-soi. Il est hérité à la naissance, mais autonome, adaptatif et doué d’une grande plasticité, il évolue ensuite au gré des contacts qu’il a avec des microbes ou substances environnementales étrangères au corps[2].

Source: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Système_immunitaire

Anticorps monoclonaux et polyclonaux

Un anticorps est une glycoprotéine complexe utilisée par le système immunitaire adaptatif pour détecter et neutraliser les agents pathogènes de manière spécifique. Les anticorps sont sécrétés par les plasmocytes, stade final de différenciation des lymphocytes B.

Source: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Anticorps

Les immunoglobulines A (IgA, également appelée IgAs dans leur forme sécrétoire) sont un isotype d’anticorps qui joue un rôle crucial dans la fonction immunitaire des muqueuses. 

…à lire… https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Immunoglobuline_A

Maladie sérique

Extrait:

« Dans le cadre du traitement de la COVID-19, dans l’attente de vaccins, d’anticorps monoclonaux ou d’antiviraux efficace contre le SARS-CoV-2, une piste explorée et testée, en Chine d’abord[1], puis ailleurs, aux Etats-Unis notamment, est le transfert d’immunité passive (sérothérapie), par injection de sérum issu de convalescents humains, pouvant être plus rapidement disponible dès qu’un nombre suffisant de personnes rétablies peuvent et acceptent de donner du sérum contenant des immunoglobulines ciblant le virus. Cette sérothérapie a deux inconvénients : son effet n’est pas durable ; et certains patient (probablement rares) pourront avoir une maladie sérique[2]. »

Source: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Maladie_sérique

Système du complément 

Extrait:

Le système du complément est un groupe d’environ 50 protéines connues du sérum, faisant partie de l’immunité innée. Douze (12) de ces protéines sont directement impliquées dans les mécanismes d’élimination des pathogènes, les autres régulent finement l’activité des premières afin d’éviter une réaction auto-immune (réaction contre le soi). Il y a trois voies biochimiques qui activent le système du complément : la voie classique du complément, la voie alterne du complément et la voie des lectines liant les résidus mannose des membranes bactériennes. Le complément peut s’activer en l’absence d’anticorps, dans les trois voies, raison pour laquelle il est considéré comme faisant partie de l’immunité innée[1]. Néanmoins, la voie dite classique d’activation, la première découverte, peut aussi débuter par la reconnaissance d’anticorps et fait à ce titre partie de l’immunité acquise (dite aussi adaptative). L’enfant allaité reçoit les compléments C1 à C9 via le lait maternel[2],[3].

De façon générale, le complément montre qu’immunité innée et immunité acquise doivent être considérées comme deux systèmes collaborant pour élaborer la réponse immunitaire et non comme deux systèmes indépendants. Le complément stimule l’inflammation et l’opsonisationlyse directement les cellules pathogènes par formation du complexe d’attaque membranaire, recrute les lymphocytes B (initiant ainsi la réponse adaptative) ainsi que les macrophages phagocytant les pathogènes.

Source: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Système_du_complément

https://web.archive.org/web/20210725001802/https://rumble.com <— juste recoller les 2 bouts du lien —> /vjtrjb-un-message-urgent-du-professeur-sucharit-bhakdi.html